/

Gabriela Hearst – Automne/Hiver 2021-2022 – New York Fashion Week

2163 lus
2 minutes à lire
Gabriela Hearst - Automne-Hiver 2021
Partager avec ceux que vous aimez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La créatrice uruguayenne Gabriela Hearst, récemment nommée à la direction de création de la maison Chloé après le départ de Natacha Ramsay-Levi, tout en assumant celle de son label éponyme, a envoyé le photographe Izack Morales et le cinéaste James Dylan dans les rues enneigées de Manhattan pour capturer ses dernières créations pour hommes pour Automne/Hiver 2021.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Inspirée par le portrait du chef révolutionnaire uruguayen José Gervasio Artigas, considéré comme le père de l’indépendance de l’Uruguay, réalisé par le peintre Juan Manuel Blanes mais aussi par un instantané du père de la créatrice pris lors d’un rare voyage à New York, tous deux étaient des partisans de la gauche uruguayenne, la collection incarne la garde-robe d’essentiels pour passer un hiver confortable sur la côte Est.

Gabriela Hearst mise cette saison beaucoup sur la superposition ainsi que sur les matériaux recyclés comme le feutre de cachemire, la laine pied-de-poule, le cachemire et la soie. Ces matériaux respirant le confort et les motifs unis ou à carreaux apportent une sensibilité certaine de douceur au toucher des vêtements tandis que la palette est riche de couleurs d’automne comme le bleu marine, le vert bouteille, le cuivre, l’écarlate et le bordeaux profond.

© Photos : Gabriela Hearst


Partager avec ceux que vous aimez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Article Précédent

La collection « Breaking Down Barriers » de Converse rend hommage aux pionniers de la NBA Chuck Cooper, Earl Lloyd et Nat Clifton

Article Suivant

Converse Pro Leather « Birth of Flight » en hommage au légendaire Julius “Dʳ. J” Erving