Épiphanie, son origine et ses traditions

2 minutes à lire
Épiphanie - Son histoire et Traditions

L’épiphanie, également connue sous le nom de la Fête des Rois ou de la Chandeleur, est une fête chrétienne qui célèbre l’apparition de Jésus comme étant le Messie aux mages, événement relaté dans l’Évangile selon Matthieu.

Quelle est l’origine de l’épiphanie ?

Selon la tradition chrétienne, trois mages de l’Orient, appelés aussi les « rois mages » ou les « rois mages d’Orient », ont suivi une étoile qui les a conduits à Bethléem, où ils ont trouvé l’enfant Jésus et lui ont apporté des cadeaux d’or, d’encens et de myrrhe. Cet événement est considéré comme une manifestation de la divinité de Jésus et de son rôle de Sauveur pour tous les peuples, pas seulement pour les Juifs.

PUBLICITÉ

L’épiphanie est célébrée le 6 janvier dans de nombreux pays, notamment en France, en Italie et en Espagne. Elle marque la fin de la période de Noël et le début de l’année liturgique chrétienne.

L’épiphanie a aussi des racines païennes, qui remontent à l’Antiquité. Elle était initialement célébrée par les anciens peuples pour célébrer le solstice d’hiver et la réapparition du soleil après les journées les plus courtes de l’année. Avec le temps, cette fête a été adaptée et intégrée à la tradition chrétienne, devenant ainsi l’épiphanie telle que nous la connaissons aujourd’hui.

PUBLICITÉ

Dans certaines traditions, l’épiphanie est également associée à la bénédiction des maisons et à des cérémonies de bénédiction de l’eau. Dans d’autres traditions, elle est célébrée comme une fête de la galette des rois, avec la tradition de choisir un roi ou une reine parmi les participants à l’aide d’une fève cachée dans une galette.

Ces contenus peuvent également vous intéresser :

Les traditions étranges pour célébrer la nouvelle année
Vendredi 13, jour de malheur ou de chance ?
Épiphanie 2022, la Maison Lenôtre signe une galette des rois façon Tropézienne

PUBLICITÉ
Épiphanie - Son histoire et Traditions

Comment fête-t-on l’épiphanie ?

La célébration de l’épiphanie varie considérablement d’un pays à l’autre. Dans les pays du Nord, en Norvège (l’épiphanie est célébrée le 13 janvier et est connue sous le nom de “Tretten”), en Suède “Trettondagen”, en Finlande “Tapaninpäivä” (le jour de saint Jean) et au Danemark “Helligtrekongersdag” (le jour des trois rois saints), l’épiphanie est célébrée le 6 janvier. Cette fête est considérée comme la fin de la période de Noël et est célébrée avec des cadeaux, de la nourriture et de la musique. La tradition veut que les enfants se déguisent en lutins et frappent aux portes pour demander des friandises.

Dans les pays du Sud, en Italie “Festa dell’Epifania” (fête de l’épiphanie), en France et en Espagne “Día de los Reyes” (jour des rois), cette fête, fêtée le 6 janvier, marque également la fin de la période de Noël et est célébrée avec des cadeaux, de la nourriture et de la musique. La tradition veut que les enfants se déguisent en rois et que les familles mangent une galette des rois (appelée « roscón de reyes » en espagnol) garnie de frangipane et dans laquelle est cachée une fève. Celui qui trouve la fève dans sa part de galette devient le roi ou la reine pour la journée.

En Amérique latine, la célébration de l’épiphanie varie également considérablement d’un pays à l’autre. Dans certains pays, la fête est célébrée de manière similaire à la façon dont elle est célébrée en Italie et en Espagne, avec des cadeaux, de la nourriture et de la musique, et en se déguisant en rois et en mangeant une galette des rois. Dans d’autres pays, la fête est célébrée de manière plus simple, avec des célébrations religieuses et des processions.

Cliquez sur ce lien pour lire cet article dans sa version anglais.


PUBLICITÉ