Dr. Martens collabore avec Medicom Toy pour revisiter sa célèbre botte 1460

3555 lus
2 minutes à lire
Dr. Martens x Medicom Toy

Dr. Martens poursuit sa série collaborative avec des marques premiums pour revisiter ses célèbres bottes 1460. Cette fois, la marque britannique est main dans la main avec le géant japonais de jeux collectors pour adultes Medicom Toy afin de donner une nouvelle interprétation de la silhouette ainsi que six figurines BE @ RBRICK en édition limitée.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Dr. Martens x Medicom Toy

La nouvelle Dr. Martens 1460 version Medicom Toy s’est ainsi vue appliquée une texture inédite, comme si des silhouettes de BE @ RBRICK étaient embossées sur toute la tige, créant un motif fortement accrocheur. Et pour créer un contraste visuel encore ostensible, un signe “@” rouge vif en laine est collé sur le côté extérieur du col de la botte.

Dr. Martens x Medicom Toy

Les autres caractéristiques comprennent une doublure en polaire, des paires de lacets supplémentaires en rouge ou en bleu, clin-d’œil aux figurines BE @ RBRICK de Medicom Toy.

Dr. Martens x Medicom Toy
Dr. Martens x Medicom Toy
Dr. Martens x Medicom Toy
Dr. Martens x Medicom Toy

Parlons maintenant de figurines créées spécialement pour l’occasion. Elles représentent chacune un groupe de culture qui a adopté la 1.4.60 durant ces six dernières décennies : les skinheads des années 60-70, les punks des années 70, les goth des années 80 et les grunge pour la décennie 90. Les années 2000 braquent la lumière sur l’univers Kawaii tandis que les années 2010 prennent la forme d’un nouveau genre arborant barbe et tatouages.

Dr. Martens x Medicom Toy
Dr. Martens x Medicom Toy
Dr. Martens x Medicom Toy

La collection Dr. Martens 1460 x Medicom Toy débarquera sur l’e-Shop de Dr. Martens le 31 octobre prochain.

Article Précédent

Collection capsule KENZO x WWF en faveur de la préservation du tigre sauvage, espèce en voie de disparition

Article Suivant

Le mah-jong version Hermès à 36 000 euros