/

Dior Men – Automne/Hiver 2021-2022 – Paris Fashion Week

3 minutes à lire
Dior Men - Automne-Hiver 2021 - Paris Fashion Week
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est devenu presque un rituel chez Dior Men sous l’ère de Kim Jones. Chaque saison, le designer anglais invite un artiste de premier rang à collaborer.
Cette saison, le peintre britannique d’origine écossaise Peter Doig succède à Kenny Scharf de la saison passée.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

PUBLICITÉ

Le peintre, qui vit et travaille entre Trinidad et Londres, est connu pour ses paysages troublants qui mêlent réalité, souvenirs, sources photographiques variées et références à l’histoire de l’art. Ainsi, son travail transparaît dans plusieurs looks, comme une peinture de faune tropicale bigarrée et abstraite, apposée sur un ensemble composé d’un gilet, d’un veston, d’un pantalon et d’une sacoche pour homme.

La palette de couleurs du peintre inspire également la collection, avec des bleus et des bruns en sourdine mettant en valeur des teintes d’automne. Très engagé dans la collaboration, Peter Doig imagine aussi pour Dior Men deux emblèmes animaliers : une représentation de Bobby (le chien de Christian Dior) ainsi qu’un lion, qui évoque à la fois celui figurant sur l’aquarelle “Dioroar” du peintre mais également celui du costume de bal réalisé par Pierre Cardin pour Christian Dior en 1949.

PUBLICITÉ

On trouve l’influence du peintre dans les silhouettes qui empruntent énormément aux vêtements militaires et ce n’est pas un hasard. En effet, les uniformes, thème central de la collection, font un clin d’œil à la collection de diplôme de Kim Jones à l’école Central Saint Martins de Londres en 2002, et aussi à l’œuvre en aquatinte et pointe sèche “Guest House” de Peter Doig datée de la même année qui présente deux hommes dont l’un est un militaire en uniforme qui se tiennent dans un jardin. L’œuvre est d’ailleurs imprimée sur une chemise ainsi que sur un long manteau de couleur mauve clair.

On retiendra aussi des trenchs militaires déclinés dans des nuances sorbet, complétés de boucles aux épaules et de passepoils dorés, des vestes tuniques à brandebourgs fermées à l’aide de boutons en tissu ou encore des manteaux en soie peints à la main d’images de gentilshommes victoriens.

Crise sanitaire oblige, la collection a été présentée dans un format hybride entre physique et digital dont le décor, imaginé par Peter Doig lui-même, évoque son tableau réalisé en 2015 “Speaker/Girl” et celui “Maracas” de 2004.

PUBLICITÉ

© Dior Men


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Article Précédent

Maison Mihara Yasuhiro – Automne/Hiver 2021-2022 – Paris Fashion Week

Article Suivant

Le buffle de Métal, vedette de la collection de HUF dédiée au nouvel an lunaire