Comme des Garçons Homme Plus - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week
/

Comme des Garçons Homme Plus – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

185 vues
2 minutes de lecture

Parue en 1928, Orlando, la biographie imaginaire de Virginia Woolf, raconte l’histoire d’un jeune noble anglais comblé d’honneurs qui, sujet à d’étranges expériences de tomber en profond sommeil pendant plusieurs semaines, se réveille nommé ambassadeur en Turquie puis devient femme et rejoint une tribu de Tziganes. Elle retourne, ensuite, vivre sous les traits d’une femme de lettres dans l’Angleterre victorienne, à l’image de Virginia Woolf.

L’histoire traverse cinq siècles (1588-1928) et propose une réflexion sur la nature de l’homme et de la femme, tout comme elle pose constamment la question sur l’identité sexuelle. Orlando est une biographie où s’abolissent les limites des deux sexes que l’écrivaine s’en sert pour poser un regard critique sur les mœurs de son temps.

Orlando, Virginia Woolf, Rei Kawakubo, ces trois femmes ont un point commun : une volonté de briser les normes sociales pour s’imposer, Virginia Woolf par les mots, Rei Kawakubo par les vêtements comme ici, avec sa collection pour Comme des Garçons Homme Plus.

Comme elle se plaît à le faire depuis toujours, la créatrice brouille volontairement les frontières de sexes et bouscule les conventions de genres. L’homme Comme des Garçons Homme Plus en 2020 s’habille comme une femme, cheveux ondulés des années 20 et perles au cou. Il cultive volontairement l’ambiguïté, en optant pour une garde-robe qui comporte tous les codes du vestiaire féminin (jupes, robes, manches bouffantes, dentelle, volants, manteaux corsetés…) que les femmes peuvent facilement les emprunter.

Il fut un temps où les femmes n’hésitaient pas à puiser dans la garde-robe des hommes pour se démarquer. Le genre masculin a désormais droit, lui aussi, à choisir dans le vestiaire féminin pour s’exprimer leur différence.

© Photos : Comme des Garçons Homme Plus