cK One Summer rend hommage à la musique

15 vues
2 minutes de lecture

« cK one peut aussi bien porté par des couples, des amoureux ou par des amis, c’est cela qui fait réellement sa modernité. Peu importe que vous êtes un homme ou une femme, la fragrance va au-delà de la frontière des sexes. », déclare le créateur américain Calvin Klein le 01 juin 1995 lors du lancement de ce mythique parfum unisexe inter-générationel. Une déclaration qui ne tarde pas à marquer à jamais l’histoire de la parfumerie moderne.

cK One Summer 2011
Devenu immédiatement un best-seller avec soixante millions de dollars de chiffre d’affaires engendrés dès les trois premiers mois, cK one est plus qu’un parfum, il est le porte-parole d’une ouverture sexuelle et de métissage. Il conjugue les valeurs universelles d’amour, de partage mais également du désir d’appartenance et d’individualité.
Seize ans plus tard, cK one reste toujours un succès qui ne trahit pas ses valeurs véhiculées par la marque.
Plusieurs variances et éditions limitées ont vu le jour depuis cette date, comme cK be (1996), cK one Electric (2006), cK one Scene (2006) et cK one Summer (2004). Ce dernier connaît également tous les ans une nouvelle version dont celle de 2011 créée par Harry Fremont est une célébration de la musique.
Dans une parure de couleurs bleu, jaune et rouge flashy électrique, cK one Summer est censé de traduire l’euphorie d’une ambiance délirante sur la plage par une explosion rafraîchissante de citrus mandarine, fougère d’eau et de melon croquant. Un mélange tonique de citron vert, verveine et de rhubarbe font partie des notes de coeur, tandis que les notes de fond sont marquées par le bois de cèdre, encens et mousses.
Hommage à la musique estivale oblige, tout achat de ce parfum en édition limitée sera récompensée par le téléchargement de 5 chansons inédites au choix parmi quatre artistes très tendance, tels que TAIO CRUZ ou LA ROUX.