Bode - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week
/

Bode – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

173 vues
3 minutes de lecture

Deux semaines après avoir remporté le prix du meilleur designer émergent de l’année lors des CFDA Awards à New York, Emily Adams Bode débarque à Paris et défile pour la première fois au calendrier de la Fashion Week parisienne.

La créatrice américaine, basée à New York, a choisi pour son premier pas parisien le cadre d’un hôtel particulier du XVIe arrondissement proche des boulevards des Maréchaux.

Sur un fond sonore de chants d’oiseaux puis d’une musique folk et romantique, ses modèles défilent chaussés de ballerines de danseurs ou d’acrobates, une légèreté et lenteur qui siéent parfaitement avec la nostalgie qui règne sur la collection.

En effet, la nostalgie a saisi la créatrice qui trouve ses inspirations dans ses propres histoires personnelles, les ont empruntées dans l’histoire de sa famille qui possédait aux XIXè siècle une compagnie de de fabrication de wagons “Bode Wagon Company”, laquelle fabriqua des roulottes de cirques pour les légendaires Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus.

Le cirque, voilà le thème de la collection de Bode qui s’exprime ici à travers la palette chromatique colorée comme ces tissus à larges rayures, en forme de vagues, multicolores, créés à partir des rubans de décoration des chevaux. La créatrice emprunte aussi des dessins, des illustrations puisées dans les riches archives de Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus qui se retrouvent ici sur des shorts en velours côtelé, là sur une manche d’un blouson léger ou encore sur le devant d’une chemise blanche ouverte de trapéziste. Il y a aussi des costumes rayés brodés, de combinaisons noués à la taille, de la très jolie broderie aux airs vintage, des ensembles en patchwork de soie, des mailles en crochet multicolores et des tops en gaze. Mais l’un des points forts de la collection sont des tissus reproduits à partir de ceux d’antan trouvés aux puces ou dans des boutiques d’antiquité, tel le premier look dont le tissu à rayures était basé sur un tissu de rideau des années 20 acheté à Paris et qu’elle avait reproduit par un atelier de tissage américain.

© Photos : Bode