/

BIANCA SAUNDERS – Printemps/Été 2023 – Paris Fashion Week

1 minute de lecture
Bianca Saunders - Printemps-Été 2023

Ce qui est le plus étonnant chez les créateurs est leur l’ingéniosité à trouver des inspirations dans n’importe quel élément de la vie au quotidien. C’est le cas de la créatrice anglo-jamaïcaine Bianca Saunders, lauréate du prix de la mode ANDAM 2021, qui revient à Paris pour la seconde fois, avec une collection inspirée de Hard Food, un aliment de base de la cuisine jamaïcaine.

Ce sont des féculents comme les ignames, les bananes et les plantains qui commencent complètement durs, puis deviennent mous lorsqu’ils sont bouillis. J’ai donc utilisé cela comme un concept : les contrastes de textures qui sont dures à certains endroits et douces à d’autres”, a-t-elle expliqué.

PUBLICITÉ

Mise en scène dans un décor minimaliste, installée dans le centre culturel 3537, rue des Francs-Bourgeois de Paris, la collection fait défiler des silhouettes familières de la créatrice, aux coupes et aux confections très astucieuses. Des pantalons avec un devant en laine contrecollée rigide, entre décoration et fonctionnalité, à un costume blanc luxueux avec des manches à bords bruts, en passant par de la maille au col asymétrique, un veste “tailleur” que la créatrice appelle “un pull”, des denims galbés et torsadés ou des twinsets à manches longues superposés et réversibles, avec des ourlets fendus…, tout respire du raffinement et de la couture intelligente, sans jamais se départir de l’esthétique branchée innée de la marque.

Quant à la palette, des pigments aux tons doux comme le bronze, la crème et le jaune reproduisent la teinte des ignames et des bananes, juxtaposés au vert, à l’orange et au rouge audacieux et électrique qui imitent les plantains, les citrouilles et les carottes – des éléments souvent trouvés dans du Hard Food.

PUBLICITÉ

© BIANCA SAUNDERS

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ