BALMAIN rhabille Barbie et Ken dans une collection capsule exclusive

2 minutes à lire
Balmain x Barbie

Ce n’est pas la première fois que Barbie et Ken sont habillés par des créateurs, mais la surprenante collaboration – il s’agit de leur seconde collaboration – entre le fabricant de jouets Mattel et Olivier Rousteing, le directeur artistique de la maison BALMAIN, élève l’univers foisonnant de la célèbre poupée à un niveau supérieur.

Après sa vaste collaboration avec KITH, Barbie joue, en ce début de la nouvelle année, dans la cour des grands, en s’associant à la maison de couture BALMAIN pour créer une expérience à la fois physique et numérique.

PUBLICITÉ
Balmain x Barbie
PUBLICITÉ

Désapprouvé par son père alors qu’il jouait à la poupée Barbie quand il était enfant, Olivier Rousteing a saisi l’occasion pour se venger de cet interdit, tout en montrant une mode davantage diversifiée, et en présentant des Barbies plus inclusives.

Je n’étais pas vraiment autorisé, pour être honnête, parce que mon père était un peu inquiet que je joue avec Barbie”, a-t-il avoué. “Beaucoup de petits garçons veulent jouer avec Barbie et parfois ils n’y sont pas autorisés. Parfois, la société veut vous mettre dans une boîte.
Avoir Barbie au sein de mon armée BALMAIN, imaginer une collection inspirée d’elle où il n’y a pas de vêtements pour garçons ou pour filles, c’est ma petite revanche”, a-t-il également déclaré au New York Times. “Je pense que Barbie représente un monde rêvé. Il n’y a rien de mal à rêver. Pour moi, c’est bien plus qu’un simple projet commercial. C’est très sentimental.

PUBLICITÉ
Balmain x Barbie

La collection, en édition limitée de 70 pièces, s’empare de “l’esthétique et l’opulence revendiquées” que Olivier Rousteing a patiemment construit chez BALMAIN au cours des dix dernières années et “les revisite à travers le prisme de Barbie”.

Balmain x Barbie

Le créateur a appliqué des nuances de rose, si caractéristiques de l’univers de Barbie, à une gamme de styles emblématiques de BALMAIN, notamment des pulls marins, des tailleurs en satin ou en tweed, des vestes en jean, et des robes de cocktail et de soirée. Il existe également de nombreux t-shirts et sweats décontractés avec des graphismes inspirés des emballages des années 1970, ainsi que des jeans avec une touche disco. Les accessoires ne sont pas en reste, avec des créations hybrides inspirées des sacs signatures de BALMAIN et des boîtes en carton à fenêtre qui abritaient les jouets à l’époque. Et leur particularité ? Ils sont dits non-genrés et s’adressent à tout le monde.

Et ce n’est pas fini ! Avec cette collaboration, le fabricant Mattel et BALMAIN font leur première incursion dans le monde de l’art digital. Les deux partenaires vont en effet proposer “trois NFT uniques d’avatars Barbie et Ken originaux”. Ils porteront des looks différents de la collection, et chaque NFT sera vêtu d’un ensemble sur mesure de pièces BALMAIN de la taille d’une poupée, “créant une collection d’art digital et physique unique”.

Vous pouvez être Ken et emprunter les vêtements de Barbie ou être Barbie et emprunter les vêtements de Ken”, conclut le créateur. “Au bout du compte, vous pouvez contribuer à une société axée sur la liberté et non sur les stéréotypes.

Balmain x Barbie
Balmain x Barbie
Balmain x Barbie
Balmain x Barbie

Ces deux avatars seront uniquement disponibles lors d’une enchère en ligne qui aura lieu mardi 11 janvier sur mintnft.com.

Quant à leur collection physique qui sera limitée à plusieurs milliers de pièces, elle devrait sortir le 13 janvier chez environ 50 de ses partenaires multimarques dans le monde.


PUBLICITÉ