Balmain Homme Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
/

Balmain – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

253 vues
3 minutes de lecture

Quatre-dix huit silhouettes jouant une palette de couleurs restreintes de noir, de blanc, de gris et de bleu denim. La collection d’Olivier Rousteing pour Balmain est plus sobre qu’à l’accoutumée, mais les signatures du créateur, arrivé au poste de directeur artistique de la maison en 2011, qui ont repropulsé la marque sur le devant de la scène sont là, présentes : des références militaires, du denim, des plumes, de la fourrure, des clous, mais étonnamment pas de strass et de paillettes.
Les silhouettes surfent volontiers sur le genderless où il est difficile de discerner qui sont hommes ou femmes. Les frontières de genres se brouillent, transformant les pièces interchangeables où la femme peut emprunter dans le vestiaire de l’homme et inversement. Un exemple : cette veste en tweed bordé de chaîne en métal ou cette veste au motif pied-de-poule cintrée par une lanière en cuir.
Si le show est inauguré par plusieurs looks de smoking en noir et blanc, la suite retrouve la touche de virtuosité d’Olivier Rousteing : vestes et blousons de motard bi-matières : tweed et cuir, sweat et vestes à franges, jeans lacérés, blousons cloûtés, denim délavé, jersey laqué, teinture tie-dye et j’en passe !
Parmi toutes ces pièces qui témoignent l’esprit décomplexé et flamboyant de l’homme Balmain, il est impensable de ne pas citer les cris de coeur de son créateur. Sur les sweats à capuche, les sacs, les t-shirts, et tant d’autres, Olivier Rousteing imprime, outre le nouveau logo qu’il a dessiné pour la maison, des phrases, telles : “You only know my name, not my story” (Vous ne connaissez que mon nom, pas mon histoire), “Don’t put your blame on me” (Ne rejetez pas la faute sur moi), “Your comments I don’t mind. Hate with passion is love” (Vos commentaires ne me dérangent pas. La haine avec passion, c’est l’amour). Des cris lancés probablement à destination de ses détracteurs qui se cachent parmi les 5,1 millions d’abonnés que compte son Instagram.