/

Balenciaga – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week

Le Power Dressing selon Demna Gvasalia

1674 vues
1 minute de lecture
Balenciaga - Printemps/Été 2020 - Paris Fashion Week

Au sein de la Cité du cinéma à Saint-Denis, c’est un casting atypique, que son directeur artistique, le géorgien Demna Gvasalia, nous a habitué depuis plusieurs saisons, qui a défilé pour la maison Balenciaga.

Hommes et femmes âgés, venus de tous horizons et exerçant de métiers divers (femme de ménage, professeur, architecte, ingénieur, styliste, étudiant…) “incarnent les canons de beauté du présent, du passé et de l’avenir” ou représentent plutôt la vision contemporaine du créateur, mais aussi avant-gardiste, du vestiaire professionnel.

New Fashion Uniforms” (“Nouveaux uniformes de mode”), ainsi est baptisée la collection, fait une relecture sensible et artistique du power dressing. Grand amateur et passé grand maître de la “surdimension”, Demna Gvasalia reprend les classiques aux formes architecturales de la maison parisienne.

Ainsi, des costumes aux épaules larges portés avec des chaussures à bout carré; des manteaux aux épaules également surdimensionnés, certains ceinturés à la taille, associés aux pantalons denim évasés; des doudounes “oreiller” aux épaules en C; des vestes de smoking larges, des manteaux au col smoking ainsi que des pantalons cargo et leggings à logo.

La palette est un brin lugubre, dominée par le noir, mais des touches de rouge, de vert, de bleu ciel et de vert éclairent quelques silhouettes qui seront certainement arrachées dans peu de temps par les fans de la marque.

© Balenciaga