Ann Demeulemeester - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week
/

Ann Demeulemeester – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

216 vues
2 minutes de lecture

En janvier dernier, pour la saison Automne/Hiver 2019, Alessandro Dell’Acqua avait présenté pour sa griffe N°21 une collection chargée de sensualité, inspirée de Querelle de l’allemand Rainer Werner Fassbinder, l’adaptation du roman sulfureux à la prose érotique Querelle de Brest de Jean Genet. Dell’Acqua n’est pas le seul à être fasciné par l’atmosphère chargé d’érotisme de l’oeuvre posthume de Fassbinder, Sébastien Meunier est lui aussi séduit par la tension sexuelle qui domine dans l’oeuvre sulfureuse du réalisateur allemand.

Quand la collection de Dell’Acqua exprimait “l’idée de la fragilité masculine, l’érotisme et les ambiguïtés de la camaraderie masculine”, celle de Sébastien Meunier pour Ann Demeulemeester s’articule autour de la sensualité masculine. Le français redéfinit cette sensualité via la déconstruction et la superposition, tout en restant fidèle aux codes esthétiques de la maison, dominés en grande partie par le noir et le blanc.

Le pantalon marin prend de la douceur et légèreté, coupé dans de la soie violet, le trench perd une manche et dévoile à la place celle d’une chemisette en voile transparente, l’uniforme du capitaine perd son autorité en se teintant de bleu charrette et en se portant dépareillé.

Sébastien Meunier revisite aussi l’uniforme marin dans un tissu argenté irisé sous la lumière du jour. Tout comme il ajoute une touche sexy à cette figure réputée virile avec de la transparence ou avec des cordons qui se nouent langoureusement sur des pièces.

© Photos : Ann Demeulemeester