Alain Marzat du Denim au Mobilier

53 views
4 mins read

L’univers du denim et du design mobilier n’a aucun rapport apparent, si ce n’est la création. Et pourtant, la transition de l’un vers l’autre est possible et ce avec un certain succès comme c’est le cas d’Alain Marzat.

Alain Marzat Mobiliers
Alain Marzat, son nom ne vous dit peut-être rien mais ce styliste-créateur est une figure assez notoire dans le milieu de la mode. Très à l’aise avec le denim, il a participé à la révolutionne de cette matière en y insufflant sa vision avant-gardiste et ses inspirations nourries des émotions de son
temps.
Le fameux « Stone Wash », omniprésent dans toutes les collections de denim, c’est lui !
Tapi dans l’ombre pour mieux porter ses idées vers la lumière, Alain Marzat a collaboré, dans les années 70 et 80, avec de nombreuses enseignes devenues incontournables dans le monde du denim actuel : G-Star, Marithée et François Girbaud, Liberto, Chipie, Chevignon

Alain Marzat Mobiliers
Mais après une grande partie de sa vie consacrée à cette matière pour laquelle Alain Marzat voue un amour passionnel, le créateur se tourne vers une autre passion intensifiée au fil des rencontres et d’expériences.
Le soutien à la création et le design du mobilier trouvent désormais l’écho dans les yeux de ce créateur aux talents multiples. Ainsi, il a récemment ouvert un espace dédié à la création au 60, rue Tiquetonne à Paris.
Appelée « La Cour », le laboratoire est un lieu où se rencontrent et se fusionnent les idées, les inspirations et les aspirations. Ouvert aux jeunes créateurs de mode, photographes et vidéastes, « La Cour » est, selon les dires du créateur, un espace « pour présenter des collections que l’on ne voit jamais dans les magasins et qui sont l’expression des concepts qui feront la mode de demain ».
Et c’est au sein de ce laboratoire que Alain Marzat assouvit son autre amour pour le design de meubles. Inspiré par Le Corbusier ou Charlotte Perriand, Alain Marzat donne sa propre réinterprétation des mobiliers du quotidien. Reflets de ses inspirations diverses et de sa multiplicité de ses disciplines, ses créations portent l’empreint de cette richesse tout en conservant l’esprit pratique hérité de ses expériences dans la mode.
Comme cette étagère en escalier qui est formé par deux structures distinctes. La superposition des deux formes créé l’extension du corps et lui donne une double efficacité, la simplicité reste cependant centrale.
Plus colorée, la commode Bahut s’inscrit dans le même esprit où la compilation est l’expression de l’individualité et des visions personnelles et différentes d’un même corps. Les parois colorés s’enlèvent et s’encastrent dans des niches de la commode au gré de ses envies. La liberté de disposer donne le ton de l’esprit créatif sans toucher à la vision originelle du créateur qui devient ici comme un compositeur de sa partition, c’est à chacun ensuite de l’interpréter selon ses affinités musicales tout en gardant sa structure essentielle.