Abercrombie dit adieu à ses vendeurs-mannequins aux abdos saillants

47 views
3 mins read

Confrontée aux accusations de discrimination à l’embauche, la marque américaine Abercrombie & Fitch renonce à ses vendeur-mannequins musclés.

La nouvelle risquerait de décevoir beaucoup de jeunes filles qui se rendent dans les boutiques de la marque dans la seule objectif inavouée de se faire prendre en photos en compagnie de ces hommes à l’apparence mannequin. Généralement postés à l’entrée des boutiques pour séduire une clientèle souvent jeune, ces vendeurs aux abdos saillants ne seront bientôt plus qu’un souvenir.
Cinq mois après avoir débarqué son PDG Mike Jeffries qui a provoqué un tollé médiatique par ses propos “discriminatoires”, la marque a adopté cette nouvelle stratégie marketing en vue de calmer la tempête. Une chute vertigineuse de chiffres d’affaire, une image écornée et la multiplication des poursuites expliquent aussi ce changement radical.

Retrouver aussi sur Essentialhomme.fr
Le retour des iconiques parfums d’Helmut Lang
Bleu de Chauffe s’associe avec Calepino pour créer un set exclusif de carnets
Girard-Perregaux 1966 version très exclusive pour célébrer les 150 ans du Printemps
Pernod Ricard dévoile la nouvelle ligne de service Pastis 51 créée par SISMO
Gucci printemps/été 2015 – La dernière collection de Frida Giannini

Nous ne tolérerons plus la discrimination fondée sur l’apparence physique ni sur la beauté. En clair, les vendeurs ne sont plus des “mannequins” mais des “représentants de la marque””, écrit dans un communiqué Christos Angelides, président de la marque. Et ils devront “se concentrer sur la vente et non pas sur leur physique”, ajoute-t-il.
La mesure ne s’applique pas pour l’instant à la France et à l’Allemagne, où les instances représentatives du personnel doivent encore être consultées, souligne la marque.
En février dernier, la Cour suprême des États-Unis a énoncé un jugement favorable aux droits d’une jeune musulmane que la marque avait refusé d’embaucher car elle portait un foulard islamique. Suite à cette décision, la marque a annoncé qu’elle va revoir son règlement intérieur et son code vestimentaire jusqu’ici très strict. Ses vendeurs pourront désormais porter des signes religieux discrets et les handicapés seront dorénavant admis dans les rangs de l’entreprise.